Le g@rage Renault

forum d'entraide pour la réparation de votre Renault
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Saab : la fin ?

Aller en bas 
AuteurMessage
john

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 01/09/2008
Age : 30
Localisation : Valence

MessageSujet: Saab : la fin ?   Mer 25 Mar - 20:04

C'est un véritable coup de massue qui s'abat sur Saab.



Le gouvernement suédois a effectivement annoncé qu'il ne proposerait pas de plan de sauvetage pour son deuxième constructeur automobile, comme le déclare la ministre de l'industrie suédoise Maud Olofsson:
"Il serait risqué de reprendre un constructeur alors que le plus grand constructeur mondial n'a pas envie d'investir dedans."

L'entreprise qui représente 60 ans de l'histoire automobile suédoise, emploie 15 000 salariés.

Pour l'instant, 18% de ses effectifs sont supprimés. Le premier ministre suédois soulève un autre problème:
"Le problème est que GM a fixé une date de cession pour Saab, sans se demander qui allait prendre la relève."

Pour Stephen Pope, un analyste:
"Saab n'ira pas loin, il ne peut réaliser les économies d'échelle et ne dispose pas d'une trésorerie suffisante pour cela."

Plus étonnant, la faillite de Saab ne choquerai pas la population.
Selon un sondage, il n'y aurait qu'un tiers des suédois favorable à un plan de sauvetage par l'Etat !
Apparemment, les suédois gardent un mauvais souvenir du gouffre financier qu'avait représenté la sauvegarde de son industrie navale dans les années 70...

Espérons qu'un repreneur se manifeste rapidement, Saab représente un pan de l'histoire automobile suédoise... et mondiale !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waterjet.lx10.net
john

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 01/09/2008
Age : 30
Localisation : Valence

MessageSujet: Re: Saab : la fin ?   Jeu 26 Mar - 14:10

La coupure effective entre Saab et General Motors n’est pas encore totalement acquise : voici le dernier épisode en date du feuilleton américano-suédois. Si la division de l’entité Saab Automobile est bien acquise, il manque clairement une vision à long terme afin d’assurer la survie du groupe. Ces responsables fraîchement nommés comptaient évidemment sur le soutien du gouvernement suédois. Problème, le constructeur suédois toujours en position de redressement judiciaire ne semble pas dans les petits papiers des autorités du pays. Du coup, la collaboration effective entre Saab et GM se poursuivra plus longtemps que prévu.

Clairement la collaboration entre les deux parties durera entre cinq et dix ans de plus. Le temps évidemment que Saab puisse petit à petit remonter la pente histoire de décrocher durablement et réellement un partenaire d’envergure pour continuer son activité. Ce partenaire ne passera en tout cas pas par une nationalisation, complète ou partielle, du côté suédois. “Il serait risqué de reprendre un constructeur quand le plus grand constructeur mondial (enfin ex plus grand…) n’a pas envie d’investir dedans“, résume Maud Olofsson, ministre de l’industrie suédoise. La Suède a-t-elle d’ores et déjà fait une croix sur Saab et ses 15 000 emplois directs et indirects ?

Un accord a été signé hier entre le constructeur nordique et GM afin donc de prolonger la coopération entre les deux parties. Ambition non voilée de GM ? Faire en sorte quelque peu de sortir Saab de l’ornière avant de revendre définitivement le groupe. Les prochains lancement des 9-3X, 9-5 et 9-4X permettront-ils à Saab de remonter la pente ? Après être passé sous contrôle suédois récemment, Jan Ake Jonsson, directeur général de Saab Automobile reconnaissait : “l’aventure qui commence ne va sûrement pas être facile” . C’est le moins que l’on puisse dire.

Et même chez les Suédois on semble résigné sur la pérennité du constructeur. 1/3 des personnes interrogées récemment par l’institut de sondage Sifo se déclaraient contre le sauvetage de Saab par l’Etat suédois. Le placement de Saab sous redressement judiciaire et la création de Saab Automobile ne suffisent donc pas pour l’instant à convaincre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waterjet.lx10.net
john

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 01/09/2008
Age : 30
Localisation : Valence

MessageSujet: Re: Saab : la fin ?   Jeu 4 Juin - 15:43

On dépoussière un peu ce sujet, et on en revient à l'actualité !
Le constructeur suédois sous la tutelle de son constructeur américain General Motors ne semble désormais plus se résumer qu’à une poignée de semaines ou de mois. Il reste trois acheteurs potentiel en course :

Le premier candidat serait ainsi le Renco Group. Il s’agit d’une holding tentaculaire américaine dirigée par le milliardaire Ira Rennert. Renco Group semblerait le candidat le mieux armé. Primo il dispose de ressources financières importantes. Secundo il détient une filiale, à savoir Inteva Products, qui fournit déjà certains équipements à Saab à travers ses liens avec GM.

Le deuxième candidat serait Suédois. Il s’agirait de Koenigsegg, le petit producteur scandinave spécialiste dans le domaine des supercars. Koenigsegg ambitionnerait ainsi d’élargir très largement son offre tout en pouvant partager ses technologies dans un sens et dans l’autre avec Saab. En plus, Saab continuerait ainsi de battre pavillon suédois.

Enfin, Fiat. Après son échec dans le rachat d’Opel, le groupe italien pourrait se rapprocher du constructeur suédois s’offrant alors une marque plus premium. Tout ceci à mettre au conditionnel malgré tout. Des hypothèses qui devraient clairement être précisées au fil des semaines : Saab dispose d’un délai jusqu’à la fin du mois d’août afin de parvenir à sa restructuration définitive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waterjet.lx10.net
john

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 01/09/2008
Age : 30
Localisation : Valence

MessageSujet: Re: Saab : la fin ?   Lun 15 Juin - 16:04

Selon la télé suédoise et Reuters, General Motors a choisi les nouveaux propriétaires de Saab. Depuis que la faillite est proclamée, l'heure n'est plus à la négociation mais à la dispersion. Ainsi, Opel, Saturn, Hummer et maintenant Saab ont des repreneurs associés à leur nom.

Pour Saab, les 3 derniers en lice n'incitaient pas à l'euphorie chez les saabistes qui tendaient plutôt vers une cession à Koenigsegg, histoire que la marque reste (redevienne) suédoise. Au final, ils seront heureux d'apprendre que c'est l'option choisie d'après la télévision suédoise qui vient d'annoncer la signature d'un "compromis de vente".
Koenigsegg aidé d'investisseurs suédois serait donc l'heureux élu. La transaction sera finalisée dans les prochains mois, il sera alors temps de souffler (ou pas) pour tous les amateurs de la marque.



Car des détails de cette transaction, dépend réellement l'avenir de la marque, la crédibilité de Koenigsegg et sa capacité supposée à diriger et développer un constructeur Premium/généraliste n'est pas non plus assurée.

Il faut simplement espérer que ce ne soit pas un retour à la maison pour mourir plus dignement ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waterjet.lx10.net
john

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 01/09/2008
Age : 30
Localisation : Valence

MessageSujet: Re: Saab : la fin ?   Ven 19 Juin - 1:20

Le constructeur automobile américain General Motors a signé un accord préliminaire de vente de Saab Automobile au fabriquant suédois d'automobiles de luxe Koenigsegg, selon un communiqué de GM mardi.

General Motors et le groupe Koenigsegg ont confirmé les détails d'un accord préliminaire pour l'achat de Saab automobile qui "assure l'avenir de Saab", précise le communiqué.
"L'association unique de l'innovation, de l'esprit d'entreprise, de la puissance financière du Groupe Koenigsegg combinées à la capacité de Koenigsegg de fabriquer des voitures performantes d'une manière extrêmement efficace ont conduit Saab et General Motors à faire ce bon choix", a déclaré le président de GM Europe, Carl-Peter Forster dans un communiqué.
Cet accord représente "la meilleure chance pour Saab de devenir une compagnie plus forte", a-t-il dit.

La vente, qui devrait se concrétiser à la fin du troisième trimestre, inclut un prêt de 600 millions de dollars garanti par le gouvernement suédois autorisé par la Banque européenne d'investissement (BEI).

GM qui a été déclaré en faillite a mis en vente Saab en février dernier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waterjet.lx10.net
john

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 01/09/2008
Age : 30
Localisation : Valence

MessageSujet: Re: Saab : la fin ?   Mar 11 Aoû - 12:57

Les rumeurs en provenance de Suède ne laissent pas présager grand chose de bon pour le mariage annoncé entre Koenigsegg et Saab.

A la fin du mois de juin dernier déjà le gouvernement suédois priait le repreneur de jouer cartes sur table et de préciser son projet et clarifier ses ambitions concernant la reprise de la filiale de General Motors. Des conditions incontournables pour que l’état intervienne auprès de la BEI en apportant sa garantie pour un prêt de plus de 600 millions de dollars. Depuis, certains des actionnaires (et pas des moindres) de Koenigsegg auraient finalement décidé de revoir leur position initiale.

Revoyant leurs plans, deux investisseurs majoritaires de Koenigsegg auraient ainsi étudié le cas Saab et afficheraient de plus en plus de doutes sur la rentabilité du constructeur suédois. Le gouvernement nordique reste très attentif à la suite du dossier et affirme par la voix de son secrétaire d’Etat à l’industrie que “pour l’instant vu nos connaissances du dossier, rien ne semble réellement pouvoir empêcher le deal entre Koenigsegg et Saab“.

Toutefois selon un grand quotidien suédois, les deux actionnaires principaux de Koenigsegg ne semblent donc plus convaincus par la faisabilité financière du projet. Devant montrer patte blanche et afficher sa solidité financière, Koenigsegg n’a pas encore répondu aux demandes pressantes de la Suède.

Le début officiel de la restructuration de Saab est fixé pour le 19 août et un accord doit être trouve et officiellement signé avec General Motors avant la fin du mois de septembre. Le gouvernement suédois doute. Koenigesgg ne précise pas officiellement l’avancée de son projet. Une possible impasse ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waterjet.lx10.net
john

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 01/09/2008
Age : 30
Localisation : Valence

MessageSujet: Re: Saab : la fin ?   Lun 26 Juil - 20:54

Alors que Spyker vient officiellement et définitivement de racheter Saab, il est temps de faire un point sur l’évolution commerciale du groupe post General Motors. Cinq mois après son indépendance, les nouvelles structures de commercialisation de Saab Automobile sont actives. Avec une représentation dans 53 pays autour du monde, Saab a mis en place divers systèmes de distribution à travers des filiales, des importateurs ou selon le nouveau concept “Direct-Dealer”, un concept qu’on retrouve par exemple pour la structure française.

Si Amérique du Nord (Saab Cars North America), en Suède (Saab Sweden) et en Grande Bretagne (Saab Great Britain), les trois plus grands marchés de Saab, les filiales ont été conservées, ce nouveau concept de “Direct-Dealer”est mis en place dans neuf pays européens : Allemagne, France, Italie, Espagne, Suisse, Norvège, Danemark, Finlande et Autriche.

“Dans ce système, Saab Automobile possède un lien commercial direct avec ses concessionnaires qui commandent et reçoivent leurs voitures directement depuis l’usine. Les équipes Saab locales supportent les concessionnaires locaux en leur procurant les outils marketing, le support technique et d’autres supports. Cette manière de procéder procure à la fois l’efficacité et la rentabilité attendue des systèmes opérationnels“, avance Saab. A noter que sur d’autres marchés, Saab est représenté par l’intermédiaire d’importateurs privés qui mettent à la disposition de Saab leur propre réseau de distribution.

“Nous disposons désormais d’équipes motivées pleinement concentrées sur la fourniture des supports nécessaires pour, à la fois, les concessionnaires et les clients. Les nouvelles Saab 9-5 sont en cours de livraison dans les réseaux du monde entier et les carnets de commandes se remplissent. Nous sommes désormais aujourd’hui aptes à répondre à la demande“, conclut Adrian Hallmark, Directeur Général des Ventes de Saab Automobile.

Source : leblogauto.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waterjet.lx10.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saab : la fin ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saab : la fin ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le g@rage Renault :: Le hall d'entrée :: Généralités-News-
Sauter vers: